M. Schmiedel, »Sous cette pluie de fer« (Johannes Schmid)