T. Coignard, L'apologie du débat public (Henri Duranton)