C. Mazel, La Mort et l'éclat (Martin Papenheim)