La réécriture hagiographique dans l'œuvre de Grégoire de Tours