Français et Prussiens, une cohabitation difficile